Le prix des pellets 2022




Après plus de dix ans de prix stables, le prix des granulés de bois a également augmenté et il y a peu de chance qu'il revienne au niveau de 2021, mais il a augmenté dans des proportions incomparables avec les autres énergies. La crise internationale a un impact majeur sur les prix de l'énergie dans le monde. Les énergies fossiles les plus utilisées pour le chauffage domestique, comme le gaz naturel et le diesel, sont plus sensibles aux enjeux géopolitiques que les énergies locales et renouvelables comme les granulés de bois.


Quelles sont les variations du prix des pellets par rapport aux autres énergies ?


La réponse à cette question nous est fournie par l'Office Fédéral de la Statistique. Les données montrent que le prix des pellets se situe toujours entre 6 et 9 centimes par kilowattheure. La hausse du prix des pellets est donc nettement inférieure à celle du prix des énergies fossiles. Pour vous donner une idée, si on chauffait au mazout, on dépenserait environ 75 % de plus qu'en chauffage aux pellets (données officielles d'avril 2022). Dans ce contexte, le poêle à pellets enregistre une demande croissante, en effet, grâce à sa régulation automatique, il peut être le seul moyen de chauffage dans des maisons compactes, même sur deux étages, et dans des appartements bien isolés jusqu'à 100-120 mètres carrés de surface.


Mais pourquoi le pellet a-t-il augmenté ?

Lors du Propellet Event, le symposium national sur le chauffage aux pellets de bois, il est apparu que les producteurs sont contraints d'augmenter les prix à la fois pour amortir l'augmentation du coût des matières premières, et parce qu'ils veulent investir pour augmenter la production de pellets. En effet, du fait de la flambée des prix des énergies fossiles, les ménages se sont massivement tournés vers les énergies renouvelables moins chères et ont choisi de s'équiper de poêles à pellets modernes, poêles à bois ou poêles mixtes.


Quelles conclusions ?


Malgré l'augmentation du prix du bois et les coûts plus élevés supportés par toute la chaîne d'approvisionnement, le bois et les pellets restent l'énergie la moins chère et on peut dire que, malgré l'augmentation, les pellets n'ont jamais été aussi compétitifs par rapport aux autres énergies. Les courbes de prix des énergies fossiles, en effet, s'affolent et ne montrent aucune intention de s'apaiser.

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout